Prise en main d'Illustrator

  • Adobe Illustrator est le logiciel de création graphique vectorielle de référence dans les environnements professionnels. Il fait partie de la gamme Adobe et peut être utilisé indépendamment ou en complément de Photoshop, offre des outils de dessin vectoriel puissants.
    Les images vectorielles sont constituées de courbes générées par des formules mathématiques. L'un des outils principaux d'Illustrator étant « la plume » qui permet de tracer des courbes à l'aspect parfait grâce au placement de points d'ancrage et de tangentes qui vont en modifier la courbure.
    Un des avantages des images vectorielles est qu'elles ne sont pas dépendantes de la résolution, c’est-à-dire qu'elles ne perdent pas en qualité si on les agrandit.
    Adapté aussi bien à la création de document papier qu'à celle d'illustrations pour Internet (logos, affiches, etc.) ce logiciel est orienté vers le marché professionnel, il intègre de nombreuses options propres à améliorer la productivité.
    Adobe Illustrator Artwork est un format de fichier propriétaire développé par Adobe Systems pour une représentation vectorielle par page aussi bien en format eps que pdf. L'extension « .ai » est utilisée par Adobe Illustrator.

  • Les couleurs que nous voyons et manipulons dans les graphiques numériques sont décrites dans des modèles colorimétriques. Chaque modèle de couleur, RVB, CMJN ou TSL, représente une méthode différente de description et de classification des couleurs. Les modèles colorimétriques utilisent des valeurs numériques pour décrire le spectre des couleurs visibles. Un espace colorimétrique est une variante d’un modèle de couleur caractérisée par sa propre gamme de couleurs.

  • Vous pouvez créer des documents Illustrator à partir d’un profil de nouveau document ou à partir d’un modèle. La création d’un document à partir d’un profil de nouveau document affiche un document vide avec les couleurs de fond et de contour du profil sélectionné, les styles graphiques, les formes, les symboles, les scripts, les préférences d’affichage et d’autres paramètres.

  • Vous pouvez créer et manipuler vos documents et fichiers à l’aide de divers éléments tels que des panneaux, barres et fenêtres. Un espace de travail désigne l’organisation de ces éléments. Les espaces de travail des différentes applications de la suite Adobe® Creative Suite® 5 ont une apparence similaire, facilitant ainsi le passage d’une application à une autre. Vous pouvez également adapter chaque application aux exigences de votre travail, en créant votre propre espace de travail ou en effectuant une sélection parmi ceux prédéfinis. Bien que la disposition de l’espace de travail par défaut varie selon les applications, la manipulation des éléments est pratiquement identique dans chacune d’elles.

  • Vous n’êtes pas obligé de créer une illustration de toutes pièces dans Adobe Illustrator : vous pouvez importer des dessins vectoriels et des images bitmap depuis des fichiers créés dans d’autres applications. Illustrator reconnaît tous les formats de fichier graphique courants. L’étroite intégration entre les produits Adobe, ainsi que la prise en charge d’une grande variété de formats de fichier permettent de déplacer facilement des illustrations entre applications en les important, les exportant ou en les copiant et les collant.

Création et modification de tracés

  • Il est très simple de composer et de mettre en page avec précision un document dans Adobe Illustrator grâce aux outils de sélection, de positionnement et de superposition d’objets. Ces outils vous permettent de mesurer et d’aligner des objets, d’associer plusieurs objets de façon à les traiter comme une seule unité, ainsi que d’isoler, de verrouiller et de masquer des objets de façon sélective.

  • Les graphiques vectoriels (aussi appelés formes vectorielles ou objets vectoriels) sont composés de lignes et de courbes définies par des objets mathématiques appelés vecteurs, qui décrivent une image suivant ses caractéristiques géométriques.

  • Lorsque vous dessinez, vous créez une ligne appelée tracé. Un tracé est composé d’un ou de plusieurs segments droits ou incurvés. Le début et la fin de chaque segment sont indiqués par des points d’ancrage qui fonctionnent à la manière d’épingles maintenant un fil en place. Un tracé peut être fermé (un cercle, par exemple) ou ouvert, s’il comporte des extrémités distinctes (une ligne onduleuse, par exemple).

Gestion des objets

  • Il est possible, dans Illustrator, de mémoriser ses propres bibliothèques pour les éléments suivants, afin de les réutiliser dans d'autres documents que le document source.

  • La transformation inclut les actions suivantes : déplacement, rotation, symétrie, mise à l’échelle et déformation d’objets. Vous pouvez transformer des objets à l’aide du panneau Transformation, des commandes Objet >Transformation et d’outils spécifiques. Vous pouvez également réaliser de nombreuses transformations en faisant glisser le cadre de sélection d’un objet.

  • Ces outis permettent des opérations entre les objets, permettant des additions, soustractions ou divisions entre ceux-ci,
    Certaines zones deviennent donc transparentes.

  • Un dégradé de formes est une interpolation d'un élément à un autre qui calcule les étapes intermédiaires. Ces étapes sont virtuelles, donc n'apparaissent pas en mode tracés. Elles peuvent néanmoins être matérialisées en utilisant la commande : Objet => Décomposer (en tant qu'objet).

  • Un masque est un objet superposé à un ou plusieurs autres objets [que ceux-ci soient vectoriels ou pixellisés], le dit objet occultant les éléments associés extérieurs à ses dimensions.
    Il existe 2 types de masques sur Illustrator :
    - Le masque d'écrétage [identique à celui de Photoshop]
    - Le masque d'opacité [identique au principe du masque de fusion de Photoshop]. Celui-ci posséde en outre une fonction d'écrétage.

  • Le système vectoriel d'Illustrator permet de déformer les objets sans perte de qualité. Il est de ce fait possible de générer des déformations spectaculaires.

  • Les effets permettent de remodeler les objets sans apporter de modifications permanentes à leur forme géométrique sous-jacente. Les effets sont dynamiques : vous pouvez les modifier ou les supprimer à tout moment.

  • Un symbole est un objet particulier. Tout objet glissé dans la bibliothéque de symboles devient un symbole, et de ce fait, perd ses caractéristiques d'objet.
    Il a donc une gestion particulière.

  • Les graphes sont utiles pour communiquer visuellement des informations statistiques. Dans Adobe Illustrator, vous pouvez créer neuf types de graphes différents et les personnaliser selon vos besoins. Cliquez sur l’outil Graphe et maintenez le bouton enfoncé pour accéder aux différents types de graphes que vous pouvez créer.

La Peinture sur Illustrator

  • Pour vous aider à optimiser l’aspect visuel de vos illustrations, Adobe Illustrator propose des formes calligraphiques, diffuses, artistiques, de motif et de pointe de pinceau. En outre, la fonction de peinture dynamique et les outils de concepteur de forme permettent de peindre différents segments de tracé et de remplir des tracés délimités avec différents motifs, couleurs ou dégradés

  • Les formes vous permettent d’appliquer des styles à l’aspect des tracés. Vous pouvez appliquer des contours à des tracés existants ou utiliser l’outil Pinceau pour dessiner un tracé et appliquer simultanément un contour.
    Illustrator contient plusieurs types de formes, notamment des formes calligraphiques, diffuses, artistiques, de motif et de pointe de pinceau. Vous pouvez obtenir les effets suivants à l’aide de ces formes :

    Formes calligraphiques : Créent des contours qui semblent dessinés au stylet, et que l’on aurait fait passer au centre du tracé. Lorsque vous utilisez l’outil Forme de tache, vous pouvez peindre avec une forme calligraphique, puis décomposer automatiquement son contour en vue de créer une forme de fond, qui pourra fusionner avec d’autres objets de même couleur qui sont composés d’un fond et qui coupent la forme ou bien sont collés à celle-ci dans l’ordre d’empilement.

    Formes diffuses : Dispersent les copies d’un objet (une coccinelle ou une feuille, par exemple) le long du tracé.

    Formes artistiques : Etirent une forme de manière homogène le long du tracé.

    Formes de motif : Dessinent un motif composé d’éléments individuels qui se répètent sur le tracé. Elles peuvent comporter jusqu’à cinq éléments pour les côtés, les coins intérieur et extérieur, le début et la fin du motif.

    Pointe du pinceau : Permet de créer des contours qui semblent avoir été peints au pinceau.

  • Si vous souhaitez utiliser une illustration existante pour créer un dessin, vous avez la possibilité de reproduire cette illustration. Par exemple, vous pouvez créer un graphique à partir d’une esquisse dessinée sur papier ou d’une image pixellisée enregistrée dans un autre programme graphique en important le graphique dans Illustrator, puis en le retouchant.

Illustrator et le Texte

  • Vous pouvez créer trois types de texte.
    Le texte de point est une ligne de texte horizontale ou verticale qui débute là où vous cliquez et s’étend à mesure que vous saisissez des caractères. Dans un texte captif (également appelé texte de paragraphe), le contour de l’objet limite le flux des caractères. Le texte curviligne suit le bord d’un tracé ouvert ou fermé.

  • Le texte simple (ou texte de point) est une ligne de texte horizontale ou verticale qui débute là où vous cliquez et s’étend à mesure que vous saisissez des caractères.

  • Le texte curviligne suit le bord d’un tracé ouvert ou fermé. Lors de la saisie de texte horizontal, les caractères sont parallèles à la ligne de base. Lors de la saisie de texte vertical, les caractères sont perpendiculaires à la ligne de base. Dans les deux cas, le texte suit la direction dans laquelle sont ajoutés les points sur le tracé.

  • Dans un texte captif (également appelé texte de paragraphe), le contour de l’objet limite le flux des caractères, verticalement ou horizontalement. Lorsque le texte atteint une limite, il s’adapte automatiquement à la zone définie en passant à la ligne. Ce mode de saisie de texte est utile pour créer un ou plusieurs des paragraphes d’un flyer, par exemple.

  • Vous pouvez habiller n’importe quel objet avec du texte, y compris les objets texte, les images importées et les objets dessinés dans Illustrator.

  • Un texte vectorisé est un texte qui, après utilisation de l'outil de vectorisation a perdu ses caractéristiques de texte (Objet calculé par l'ordinateur) et est devenu un ou plusieurs objet graphique (dans le cas d'un mot, par exemple, les éléments vectorisés composant ce mot seront associés).
    Cela vous permet d'appliquer à du texte des modficaions que celui-ci ne supporte pas dans sa forme initiale : dégradés, application de formes de peinture, déformations, etc.

Ergonomie des documents

  • Le panneau Calques (Fenêtre > Calques) vous permet de répertorier, d’organiser et de modifier les divers objets d’un document. Par défaut, tous les nouveaux documents comportent un calque, et tous les objets que vous créez sont intégrés à ce calque. Vous pouvez toutefois créer des calques et réorganiser les objets selon vos besoins.

  • Vous pouvez obtenir de 1 à 100 plans de travail par document. Vous pouvez préciser le nombre de plans de travail lorsque vous créez un document, puis ajouter et supprimer des plans de travail à tout moment lorsque vous travaillez sur un document. Vous pouvez créer des plans de travail de différentes tailles, les redimensionner à l’aide de l’outil Plan de travail et les placer n’importe où sur l’écran, même s’ils se chevauchent. Vous pouvez également réordonner et réorganiser les plans de travail à partir du panneau Plans de travail. Vous pouvez également personnaliser le nom des plans de travail et définir des points de référence pour les plans de travail.
    Ces plans de travails vous permettront, par exemple, d'exporter ou imprimer des PDF multipages.

Préparation des documents

  • La pixellisation est le processus de conversion d’une image vectorielle en image bitmap. Lors de la pixellisation, Illustrator convertit les tracés de l’image en pixels. Les options de pixellisation définies déterminent la taille et autres caractéristiques des pixels résultants.

  • Si votre document ou votre illustration fait appel à la transparence, il est généralement nécessaire d’appliquer un processus appelé aplatissement pour sa sortie. L’aplatissement divise l’illustration transparente en zones vectorielles et en zones pixellisées.

  • - Choisissez la commande Fichier > Exporter.
    - Sélectionnez l’emplacement du fichier et saisissez un nom de fichier.
    - Sélectionnez un format dans le menu déroulant Format (Windows ou Mac OS)
    - Cliquez sur le bouton Enregistrer (Windows) ou Exporter (Mac OS).

  • Lors de l’enregistrement ou de l’exportation d’une illustration, Illustrator écrit les données de l’illustration dans un fichier. La structure des données dépend du format de fichier sélectionné.